Taille du texte: +
10 minutes reading time (1906 words)
Favori 

La série ELITE : divertissement, complexité, et profondeur

Serie elite photo de groupe

La série ELITE : divertissement, complexité, et profondeur

 

La série espagnole parue sur nos écrans à partir de 2018 créée par Darío Madrona et Carlos Montero, diffusée sur Netflix, termine sa quatrième saison. Elle cartonne toujours et le succès est encore au rendez vous. Elite fait l'exploit de garder ses personnages centraux ancrés dans la réalité, ce que des séries similaires telles que Gossip Girl et How to Get Away with Murder n'ont pas réussi à maîtriser.


Il s’agit d’une teen drama, une histoire d’élèves d’un lycée privé sensé donné un haut niveau d’études permettant d’entrer dans les meilleures universités et assurer un brillant avenir à cette jeunesse dorée privilégiée par l’argent ou par la naissance.
La première saison est centrée sur un crime survenu dans l’enceinte même du lycée et la recherche du meurtrier de la plus brillante élève, la jeune Marina.


Après l'effondrement de leur école publique, trois étudiants des quartiers pauvres de la ville reçoivent des bourses pour fréquenter Las Encinas, l'école privée réservée aux enfants des résidents les plus riches d'Espagne. Mais alors que Samuel, Nadia et Christian affrontent les étudiants d'élite qui n'apprécient pas leur intrusion, une série d'événements se déclenchent pour aboutir au meurtre d'un de leurs nouveaux camarades de classe.


Les trois boursiers vont susciter à tour de rôle le centre de l’attention, Nadia jeune fille pauvre musulmane voilée, Samuel beau gosse dont le frère sort de prison, et le joyeux et désinvolte Christian.


Malgré la présence de jolis uniformes censé gommés les différences, tout ce petit monde s’affronte en rivalités de classe sociale, de croyance religieuse, de valeurs éthiques et en rivalités amoureuses. Certains acteurs (Marina, Christian) sont retrouvés dans une autre série espagnole bien célèbre La Casa Del papel.


Les jeunes gens vont bientôt découvrir que l’argent et le pouvoir familial ont des limites et étrangement que le rang social n’assure ni la réussite, ni l’amitié ou ni même le bonheur ou l’amour.


Christian, le tombeur de fille qui parle vite, est tout de suite sous le charme de Carla, une fille noble habituée à obtenir ce qu'elle veut. Même si elle sort avec son petit ami de longue date, Polo. Mais ce qui commence comme des rencontres sexuelles occasionnelles se transforme rapidement en un triangle amoureux non conventionnel.


Polo jongle entre jalousie et désir de maintenir simultanément sa relation avec Carla en essayant de séduire Christian, ce qui conduit à des conversations sur la sexualité et le polyamour.
Nous rencontrons Ander, star du tennis en conflit avec son père, puis Omar le frère aîné de Nadia qui cache ses trafics de drogue à leur père musulman pour subvenir aux besoins de sa famille.


Ander et Omar sont emportés dans une romance homosexuelle. Omar est terrifié à l'idée de bouleverser sa famille très conservatrice. Le coming out varie selon la famille et selon la classe sociale.


La première saison s’ingénie à nous montrer que les lycéens boursiers comme les jeunes gens de la bourgeoisie ont les mêmes problèmes de parents absents, incompétents, désargentés, ou corrompus, que l’amitié et la solidarité restent des valeurs sur lesquelles ils peuvent compter face à un drame. Les autres saisons varient peu, d’autres élèves arrivent, d’autres conflits, et d’autres crimes.


On joue sur le flash back pour nous montrer les jours et semaines avant le drame pour expliquer les circonstances de l’évènement et nous laisser jouer au détective, en tentant de deviner qui est l’assassin. Les saisons suivantes appliquent la même recette, l’arrivée des gens en dehors de ces cercles qui perturbe cet univers, comme les autres ils finissent par affronter ce monde de rivalité, aiment, rompent, font la fête, rient et pleurent.

 

Une série comme les autres mais différente

 

Créer une série policière sur une bande de jeunes est la clé du succès de la série américaine how to get away with a murderer, Gossip Girl traite les relations entre filles riches occupées par la mode et le sexe, Sex and the City a traité la libération sexuelle dans l’univers de New york,

Ellite associe l’intrigue policière aux rencontres homo et hétéro sexuelles, et au choc des classes sociales, sans lieu précis, sans inspection sociologique. La société n’existe pas en dehors du lycée.

 

Serie elite Ander et Omar

 

Personnages complexes

 

La meilleure partie d'Elite est sans doute dans ses personnages complexes. Les personnages sont jetés dans des situations qui les opposeront à leurs amis, à leur entourage, complexité que le public a du mal à juger.


Ces jeunes gens passent une grande partie du temps à faire la fête, à s’habiller de vêtement de marque, à nager, à boire et danser, à s’envoyer en l’air engendrant une bonne humeur rafraichissante. Sexe, drogue, polyamour, corruption, homosexualité, coming out, VIH et meurtre sont quelques-uns des points forts de l'intrigue de cette série.
Marina, la fille de l'une des personnes les plus riches de la ville, a contracté le VIH d'un ex-petit ami à l'âge de quatorze ans. Elle tombe amoureuse de Samuel, le petit nouveau et quand elle lui parle de son statut, ça lui tombe sur le dos. Rien ne change dans leur relation. Elite déstigmatise le VIH.


En dépit des événements fantaisistes où des adolescents bien habillés boivent et font la fête dans un cadre luxueux, les conflits personnels, les intrigues amoureuses et les classes engendrent chez les adolescents une tension permanente. Par exemple, la rebelle Marina (María Pedraza), la petite sœur de Guzmán, est prise entre deux frères et entre deux mondes, née dans un milieu riche et puissant mais plus empathique envers les nouveaux élèves de l'école, tombant constamment amoureuse de garçons que sa famille n'approuve pas. Elite dépeint les tensions entre les classes sociales de manière réaliste. Marina refuse de s'intégrer dans le monde binaire de son école et elle en sera finalement punie pour cela.

 

Serie elite amour des femmes saison 4



Profondeur dans un cadre agréable

 

Elite a une profondeur qu'aucune autre série sur le thème des adolescents n'a atteinte depuis des années. Le seul autre drame fonctionnant au même niveau est probablement Euphoria de HBO.
Sur le papier, Elite n'a pas l'air si prometteur. Un groupe d'enfants riches dans une école privée se déchirant les uns les autres. Mais un coup d'œil dans ce monde de sexe, de mensonges et meurtre de la série télévisée espagnole et il est impossible de ne pas être accro. Des différences de classe, de la pauvreté, de l'injustice raciale et des thèmes LGBT, la série se penche sur les problèmes de la vie des adolescents de nos jours. Cette approche de problèmes sérieux est présentée dans un emballage incroyablement brillant, coloré, met en exergue un sens aigu du réalisme.


Les triangles amoureux sont l’un des piliers des séries pour jeunes adultes, mais Elite repousse les limites et multiplie les approches pour examiner ce qui fait réagir les personnages.
Elite devrait être applaudie pour avoir affiché un certain nombre de problèmes sociaux, et comment la société les oblige à réagir.


Comme dans tout feuilleton pour adolescents, il y a beaucoup de romance, mais sur le plan relationnel, la dynamique de l'amitié et de la fraternité se distingue particulièrement, car elle semble réelle et bien pensée.


"Elite" explore également la masculinité et la féminité. Des filles utilisent leur charme pour arriver, vendent leur corps, en parlant de liberté et de choix, des garçons portant le discours d’une masculinité traditionnelle n’ont pas la force d’assumer ce discours, ni de comprendre leurs rôles dans une société moderne.


Guzmán, le garçon le plus populaire de l'école, mais aussi le plus dur envers les nouveaux « étrangers », représente les caractéristiques typiques d'un méchant privilégié : contrôlant, manipulateur et violent. Au fur et à mesure que l’histoire progresse, nous commençons à voir plus d’épaisseur dans sa personnalité. Il est protecteur envers sa famille et sa sœur Marina, il se soucie de ses amis et il finit par tomber amoureux de la fille qu'il voulait humilier.
"Elite" montre comment le mépris des pauvres, le racisme, la xénophobie et l'homophobie sont présents dans toutes les cultures, et dans toutes les classes.

 

Serie elite amour heterosexuel samel et clara

Sexualités multiples et plutôt réalistes


Les scènes de sexe - et il y en a beaucoup - sont plus qu'un simple amusement lascif et complaisant. Il y a tellement de choses sous la surface.
La série explore sans crainte la sexualité, les histoires romantiques sont nombreuses avec des scènes de sexe intenses pour les accompagner, pour explorer l'amour de manière nuancée. Le sexe occasionnel est le plus fréquent, assumé comme une recherche de plaisir, qui se transforme parfois en lien plus émotionnel. La sexualité homosexuelle et hétérosexuelle avec plusieurs partenaires, de polyamory (relation avec partenaires ménage à trois) à la sexualité avec partenaires multiples (plan à trois), la bisexualité, la fluidité de l’orientation sexuelle (être hétéro puis homo puis bi), la sexualité d’expérimentation, la sexualité intéressée motivée par des intérêts financiers ou personnels.

Les problèmes des couples sont présents aussi : infidélité, la difficulté de la monogamie, la difficulté de la communication, la grossesse non désirée, VIH, etc.

 

Serie elite amour homosexuel


La romance homosexuelle entre Ander (joué par Arón Piper) et Omar (Omar Ayuso) est un bon exemple. Les deux se retrouvent dans une histoire d'amour passionnée qu'ils doivent cacher - non pas parce qu'ils ont honte de leur sexualité ou parce que leurs amis n'approuvent pas, mais parce qu'Omar craint que cela ne ruine sa relation avec son père musulman traditionaliste.


Le triangle amoureux entre Nadia, Guzmán et Lu, (Danna Paola), où Guzmán va rompre avec sa petite amie officielle (Lu) pour gagner l’amour de Nadia, musulmane, et réservée.
Il y a aussi le cas de Carla et Polo, interprétés par Álvaro Rico, deux enfants riches qui sont ensemble depuis le collège. Quand ils essaient de pimenter leur sexualité de couple avec Christian, joué par Miguel Herrán, les trois s'emmêlent dans une relation polyamoureuse comique, et douloureuse à la fois.

 

Serie elite amour et tradition

 

 

Traditions et liberté


Tout au long de la saison, l'histoire de chaque personnage est explorée. La jeune musulmane intelligente et ambitieuse Nadia (Mina El Hammani) et le garçon riche au cœur d'or Guzmán (Miguel Bernardeau) se distinguent. L'un des moments les plus forts de la série est lorsque Nadia défend son hijab après que le directeur de l'école lui a dit qu'elle risquait d'être expulsée si elle continuait à le porter.

 

Bien que Nadia obéisse et l'enlève pendant les heures de classe, elle le porte toujours tout au long de la série et explique à quel point il est important pour elle, même si elle se permet quelques plaisirs comme l’alcool, les baisers et les caresses avec Guzmán. Elle aussi, vit son adolescence, et les difficultés de ses choix.

 

Conclusion :


Un jeu juste de jeunes acteurs, un dialogue léger et percutant, des relations élaborées, et un style général basé sur les fêtes, les vêtements, les couleurs et une bande sonore moderne et agréable, ces qualités aident Elite à se démarquer et de surpasser d’autres séries de même genre comme Gossip Girl ou de Pretty Little Liars.
Elite apporte une approche moderne au drame traditionnel pour adolescents, mais à mesure que les conflits entre les classes et les personnes se résolvent, la tension baisse. Les personnages commencent la saison avec force, puis se transforment parfois en caricatures. L’intrigue liée au meurtre ne sauve pas le scénario de moments d’ennui.
Elite est un drame pour adolescents subtilement différent, audacieux, et profond par rapport aux autres séries teen drama et mérite le détour.

 

1
Thomas Couture : la décadence chez les Romains, an...
L’amant, marguerite Duras : scandale, best-seller,...

Articles en lien

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
mercredi 28 juillet 2021
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://causam.fr/

Suivez-nous !